Testez vos connaissances sur les opioïdes

Valérie Piguet Valérie Piguet le 13 juillet 2017

Quels sont les effets indésirables les plus fréquents des opioïdes (=morphine et dérivés)?

1. Constipation ou diarrhées ?

2. Nausées ou augmentation de l’appétit ?

3. Bouche sèche ou augmentation de la salivation ?

4. Somnolence ou augmentation de la vigilance ?

Réponses

1. Les opioïdes constipent presque tous les patients

Pourquoi ? La musculature du tube digestif possède des récepteurs spécifiques (appelés opioïdergiques) sur lesquels se fixent les opioïdes. Une fois sur les récepteurs, les opioïdes diminuent à la fois les mouvements du tube digestif et la sécrétion de liquides dans les selles. Ainsi, le transit de la nourriture est ralenti.
Résultat : Les opioïdes réduisent la fréquence d’émission des selles (moins de deux selles spontanées par semaine) et les rendent dures. Cet effet indésirable persiste tout au long de la prise de morphine.
eau fraîche

Que pouvez-vous faire ? Prenez des laxatifs spécifiques
buvez suffisamment (1-1.5 litre par jour, voire plus lors de canicule)
restez actifs dans la limite de vos possibilités.
Une alimentation riche en fruits et légumes permet également de lutter contre la constipation, mais ne prenez pas de laxatifs sous forme de fibres.

2. Les opioïdes provoquent des nausées au début du traitement

Pourquoi ? Ces substances stimulent une zone dans le cerveau pouvant causer des nausées et vomissements. Le ralentissement du transit intestinal, peut également être à l’origine de ces symptômes.
Résultat : Au début du traitement, certains patients présentent des nausées et une diminution de l’appétit, plus rarement des vomissements. Ces symptômes disparaissent chez la plupart des patients au bout de quelques jours.
fruits

Que pouvez-vous faire? Prenez des médicaments efficaces contre les nausées.
Fractionnez vos repas et mangez léger en évitant les repas riches en graisses et en sucres.

3. Les opioïdes provoquent une sécheresse de la bouche

Pourquoi ? On ne connaît pas encore très bien le mécanisme par lequel les opioïdes provoquent une sécheresse buccale. Il semblerait qu’ils interagissent avec un système étant sous le contrôle d’un neurotransmetteur nommé acétylcholine.
Résultat : On produit moins de salive, la bouche est sèche et pâteuse.

Que pouvez-vous faire ? Buvez très souvent des petites quantités d’eau
mangez de la glace glaçon pixaou des fruits
rincez-vous la bouche plusieurs fois par jour avec de l’eau
sucez des bonbons sans sucre ou mâchez un chewing-gum, pour activer la salivation.

Pour en savoir plus sur ce sujet, lire le billet « Le désert du Sahara dans la bouche »

 

4. Les opioïdes peuvent rendre somnolent au début du traitement ou lors d’augmentation des doses

Pourquoi ? Les récepteurs opioïdergiques sur lesquels se fixent les opioïdes se situent dans des régions du cerveau responsables de la vigilance et de l’attention.
sommeil pixaRésultat : Certains patients ont les yeux qui se ferment tous seuls lorsqu’ils sont en train de lire le journal ou ils ont de la peine à suivre une conversation par exemple.
Que pouvez-vous faire ? En général cet effet disparaît après quelques jours, sinon votre médecin diminuera les doses ou changera d’opioïde.
Si vous êtes somnolent renoncez à conduire ou à utiliser une machine dangereuse, une scie électrique par exemple.
Évitez une déshydratation, buvez de l’eau.
Évitez les mélanges avec de l’alcool, du cannabis ou d’autres drogues.
Avant de prendre d’autres médicaments qui rendent aussi somnolent (antihistaminique, somnifère, relaxant, anxiolytique) parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

Alors connaissiez-vous déjà ces effets indésirables? Avez-vous appris quelque chose?

N’hésitez pas à laisser un commentaire dans l’espace réservé à cet effet  flèche pixa

Billet rédigé par Dre V. Piguet 
Billet relu par Mme S. Spasojevic, Mme S. Soumaille et Dr C. Luthy
Aucun conflit d’intérêt n’est rapporté par l’auteur et les relecteurs.

Références

La morphine. Des réponses à vos questions. Brochure d’information aux patients HUG.
Effets secondaires des opioïdes. Institut National du Cancer

Partagez cet article

Valérie Piguet

Publié par Valérie Piguet

Médecin adjoint dans le service de pharmacologie et toxicologie cliniques des Hôpitaux Universitaires de Genève. Médecin responsable de la consultation ambulatoire d'évaluation et de traitement de la douleur.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *