Analgésiques retard : Attention ! Contrôle de vitesse

Virginia Mainardi le 8 décembre 2016

Comprimé retard : une définition s’il vous plait ?

Imaginons que notre médicament est un athlète de course à pied. Un comprimé conventionnel ou rapide gagne sur des brèves distances en arrivant rapidement au but, un peu comme un sprinteur.

sprinteur-image

Un comprimé retard, au contraire, est un champion de longues distances, un marathonien. Il ne franchit pas la ligne d’arrivée tout de suite, mais il est capable de courir longtemps !
Donc, si on souhaite agir rapidement sur une douleur dite « aiguë », les comprimés conventionnels rapides sont le meilleur choix car ils arrivent rapidement à leurs cibles afin de calmer la douleur. Mais si le traitement doit persister sur le plus long terme, avaler un comprimé toutes les 4 heures par exemple peut se révéler peu pratique. Dans ce cas, un marathonien tel qu’un comprimé retard convient mieux. Il court plus longtemps, tout en libérant le principe actif ce qui permet de garder sous contrôle les douleurs tout au long de la journée.
marathonien-imagePrenons un exemple pratique. Parmi les médicaments contre la douleur, celui dont on a tous entendu parler au moins une fois est la morphine. Cette molécule, largement employée dans le traitement des douleurs modérées à fortes, est disponible par voie orale sous deux formes : rapide et retard. La morphine dite « rapide » agit en 30 minutes après la prise et son effet dure pendant environ 4 heures. La forme retard prend un peu plus de temps à agir, environ 90 minutes après la prise, mais son effet dure plus longtemps, jusqu’à 12 heures.

Quel est le mécanisme ?

Différentes techniques pharmaceutiques permettent de modifier le lieu et le temps de libération du principe actif. Dans ce but, le moyen le plus souvent employé est un film aux propriétés particulières qui enrobe le comprimé. Cet enrobage joue le rôle d’agent du trafic qui règle la vitesse et le lieu de libération du principe actif.
agent-trafic
Les comprimés retard permettent ainsi d’obtenir des taux de médicament dans le sang plus stables. Grâce à cela, on peut donc diminuer la fréquence des doses à administrer.

Effet retard dans la vie quotidienne

En ayant moins de doses à prendre, la vie quotidienne est simplifiée. Plus besoin de réveils nocturnes pour prendre la dose suivante, pas besoin de se soucier de garder sur soi le nombre de comprimés nécessaires au cours de la journée. N’est-ce pas plus pratique ?

Comment les reconnaître ?

Nos marathoniens retard sont nommés de différentes façons. Les différentes abréviations reflètent le procédé de fabrication duquel ils sont issus. Les sigles PR (prolonged release), CR (controlled release), SRO (slow release oral), MR (modified release), ou simplement « retard » (attention liste non exhaustive !) indiquent les manipulations qui ont permis au comprimé d’acquérir des propriétés particulières.
comprimes-retard

Mode d’emploi

Afin d’utiliser et de bénéficier des avantages des comprimés retard voici un petit mode d’emploi.

      • Les comprimés retard sont des marathoniens, ils n’agissent donc pas immédiatement. Cela signifie qu’au début du traitement ils vont prendre du temps pour faire effet. Ils ne sont donc pas indiqués pour un soulagement rapide et occasionnel de la douleur et ne peuvent pas être utilisés comme une dose supplémentaire pour pallier à des pics de douleurs.
      •  Au cours d’un marathon, les athlètes ont sur leur parcours des points de ravitaillement pour faire le plein d’énergie et continuer leur course. Dans le cas des comprimés retard, respecter des boissonhoraires fixes et réguliers de prise quotidienne correspond à passer par ces points de ravitaillement en fournissant une concentration de médicament nécessaire pour continuer la course.
    • L’effet retardé de ces comprimés est dû à un film particulier entourant le comprimé. Comme il faut respecter les instructions de l’agent du trafic pour éviter des accidents, il faut également respecter ce film en évitant d’écraser, couper, sucer ou croquer les comprimés pour ne pas courir le risque d’accidents thérapeutiques comme la libération d’une dose excessive de médicament ou la perte de son effet…
    • Consultez votre médecin ou pharmacien en cas de doutes ou pour plus de renseignements à ce sujet !

Maintenant, à vous de jouer ! La thérapie est un travail d’équipe. L’industrie fournit des médicaments de plus en plus spécifiques, sophistiqués et personnalisés et les médecins et pharmaciens vous guident à travers cette variété pour trouver le meilleur médicament pour vous. Mais le principal acteur de votre santé, c’est vous! À vous le rôle de l’entrepreneur qui adopte une démarche active dans sa santé en respectant les règles de sécurité.

Retrouvez-nous sur Facebook: https://www.facebook.com/AtelierAntalgique/

ou sur Twitter: https://twitter.com/AAntalgiques 

Références

http://pharmacie.hug-ge.ch/infomedic/cappinfo/cappinfo36.pdf

En anglais: http://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/coping-with-cancer/coping-physically/pain/treatment/drugs/types-of-painkillers

En italien: https://elearning2.uniroma1.it/pluginfile.php/371356/mod_resource/content/0/Forme%20farmaceutiche%20controllato-modificato.pdf

Billet rédigé et illustré par Mme V.Mainardi
Billet relu par Dre V. Piguet, Dre C. Cedraschi, Dre L. Gschwind, Mme Aude Burkardt et des personnes ne travaillant pas dans le domaine de la santé.
Aucun conflit d’intérêt n’est rapporté par les auteurs et relecteurs.

 

 

Partagez cet article

Publié par Virginia Mainardi

Un commentaire

  1. Hello! Someone in my Facebook group shared this website with us so I came to check it out. I’m definitely enjoying the information. I’m bookmarking and will be tweeting this to my followers! Outstanding blog and superb design and style. gabeccekeeke

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *