Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le paracétamol et que personne ne vous a jamais raconté

Valérie Piguet Valérie Piguet le 29 avril 2015

Avez-vous mal à la tête ? Mal aux dents ? Aux articulations ? Au dos ? Des douleurs menstruelles ?

Alors dans la majorité de ces situations, vous faites recours à moi et à mon action analgésique !

Depuis presque soixante-dix ans, je fais de mon mieux pour soulager vos douleurs légères à modérément fortes.

 

CliquezparacetamolQui suis-je ?

 

boxeCliquez: Que fais-je ? 

 

roi

Actuellement je suis une célébrité car je me trouve en première ligne dans la pharmacothérapie du traitement des douleurs, de plus je peux me vanter d’être le premier palier sur l’échelle à trois paliers établie par l’Organisation Mondiale de la Santé pour le traitement des douleurs.

 

Mes atouts ?
Je suis efficace et plutôt rapide. Avec mon effet analgésique je vous apaise la douleur en 30-45 minutes et je vous soulage pour environ 4 heures (1).

Comment m’utiliser ?

Je ne dois pas être considéré comme un bonbonbonbon

Je reste un médicament et, en tant que tel, je dois être pris selon les recommandations : maximum 4 grammes par jour, une dose unique de maximum 1 gramme et espacez les prises de 4-6 heures (2).

Mes pièges ?

Je me cache souvent dans d’autres médicaments, capsulesqui me contiennent seul ou en association avec d’autres principes actifs.

De ce fait, vous pouvez me surdoser à votre insu.

Des doses supérieures à 4 grammes par jour sont nocives pour votre santé, en particulier je deviens dangereux pour votre foie (2).

Quelle est ma vie dans votre foie ?

Foie 1 Une fois dans votre corps, je dois passer par votre foie afin d’être éliminé.

Votre foie me transforme en d’autres produits pouvant être éliminés plus aisément de votre corps.

Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas toxique moi-même, mais lors de ma transformation votre le foie fabrique des produits, appelés métabolites.

metabolisme

Certains de ces métabolites ne posent pas de problèmes

tandis que d’autres sont très toxiques.

 

 

Suis-je donc dangereux ?

Prison1Non ! Votre foie peut se protéger par une substance appelée glutathion qu’il stocke et qui neutralise les produits toxiques.

Ainsi, le glutathion joue le rôle d’ « antipoison »

C’est pourquoi il est très important de respecter la dose qui vous a été prescrite ou recommandée, pour ne pas augmenter la quantité de produits toxiques et ne pas épuiser le stock de glutathion de votre foie.

En cas de problème hépatique, ne me prenez pas sans en discuter au préalable avec votre médecin.

Cliquez: Mais si vous me prenez en trop grande quantité …ou en même temps que mes ennemis

foie 2

L’alcool est mon grand ennemi car il stimule la production de mes produits toxiques et diminue les réserves de glutathion présentes dans votre foie. ennemis 2

Les produits toxiques qui s’échappent au rôle « antipoison » du glutathion peuvent fortement endommager votre foie, entrainant des conséquences graves et potentiellement fatales.

Pendant ou après un week-end bien arrosé, je vous conseille donc de m’éviter.

Je vous l’ai dit, je suis bénéfique, sous réserve que vous m’utilisiez avec prudence

 

 

 

  1. Respectez ma dose maximale recommandée
  2. Prenez un seul médicament qui me contienne
  3. Ne m’associez pas avec de l’alcool

Je suis un de vos plus fidèles alliés dans la lutte contre la douleur depuis presque soixante-dix ans jusqu’à ce qu’une meilleure substance soit découverte.

Votre précieux ami Le Paracétamol

paracetamol

 

Références:

  1. Réseau douleur des HUG: le bon antalgique au bon moment. http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/reseau_douleur_/documents/antalgique_adultes_4.pdf
  2. Compendium suisse des médicaments: http://www.swissmedicinfo.ch/default.aspx

Cette information a été créée par Mme V. Mainardi, étudiante en pharmacie, dans le cadre de son travail de master, sous la supervision du Dre V. Piguet

Partagez cet article

Valérie Piguet

Publié par Valérie Piguet

Médecin adjoint dans le service de pharmacologie et toxicologie cliniques des Hôpitaux Universitaires de Genève. Médecin responsable de la consultation ambulatoire d'évaluation et de traitement de la douleur.

2 commentaires

  1. Extremement intéréssant et utile.

    Répondre

  2. Christine Cedraschi 4 novembre 2016 à 11 h 25 min

    J’aime beaucoup cet article et aussi les dessins! Formidable, bravo

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *